Rue Maghin 95, à Liège
Du mardi au samedi
de 10h à 18h

Accueil > Agenda > Martin Mongin et Émilie Plateau : la rencontre dont tu es le héros (...)

Martin Mongin et Émilie Plateau : la rencontre dont tu es le héros !

Samedi 12 février, à partir de 18h, à la Grande Ourse : venez rencontrer Martin Mongin et Émilie Plateau à l’occasion de la sortie de leur nouveau livre : "L’épopée infernale : le livre dont vous êtes l’héroïne" aux éditions Misma pour l’une, "Le Chomor (manuel des joueurs)" aux éditions Tusitala pour l’autre. Deux livres qui questionnent les littératures de genre et font vivre à leur lectorat une véritable expérience.
Martin Mongin a fait une entrée très remarquée en littérature en septembre 2018 : "Francis Rissin", son premier roman, est présent sur plusieurs listes de prix de la rentrée littéraire 2019 (Prix de Flore, Prix Wepler), il remporte le prix Effractions/SGDL 2020. On retrouve dans "Le Chomor (manuel des joueurs)" la portée éminemment politique autant que le flirt avec les différents genres littéraires. Roman qui englobe les réflexions sur le roman, roman d’aventure historico-politique, le lecteur ne pas prendre peur face à ce roman-monstre et plonger dedans, happé par une énigme prenante : qu’est-ce que Le Chomor ?
En adaptant le récit de Tania de Montaigne "Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin" paru en 2019 chez Dargaud, Émilie Plateau nous demandait déjà d’entrer dans la vie d’une autre afin de ressentir les injustices dont son personnage est victime tout en faisant ressentir les changements sociétaux que cela entrainera. Dans "L’épopée infernale : le livre dont vous êtes l’héroïne", Émilie Plateau dynamite les codes de la bd classique. Réussir à mêler autofiction et roman dont vous êtes l’héroïne semble être totalement impossible, mais lorsqu’on évolue dans le milieu majoritairement misogyne et stéréotypé de la bd, on n’est pas à un obstacle prêt.
Il sera donc question ce samedi 12 février du genre, du hasard et des constructions labyrinthiques (ou pyramidales), de déconstruction et de démantèlement, de techniques et de coup d’état, et de la fiction, comme tentative d’élaboration de réponses multiples à un réel politique et social glissant comme une truite ardennaise.
L’entretien sera mené par les libraires, en présence également de Carmela Chergui, éditrice de Tusitala.

Ça sera l’occasion d’inaugurer également notre nouveau frigo et de boire, enfin, du vin blanc frais : coïncidence ? Je ne crois pas !

(Il n’est pas impossible que l’ASBL d’Une Certaine Gaieté se joigne à nous pour un enregistrement de la rencontre.)